La manutention manuelle de part ses caractéristiques ou ses conditions ergonomiques défavorables n’est pas sans risque pour les travailleurs qui y sont confrontés. Pour modifier efficacement les activités de manutention, il est important de suivre une démarche bien balisée et de s’assurer la participation de personnes compétentes.

Le défi consiste à parvenir à prévenir et réduire ces risques et à diminuer la dépense d’énergie afin de favoriser l’efficacité des travailleurs.

Création d’un groupe de travail

Dans un premier temps, afin analyser efficacement des tâches liées à la manutention et aux postures, il est nécessaire d’associer les personnes compétentes qui seront en mesure d’effectuer des changements véritables :

  • Les travailleurs connaissant la situation de travail et l’activité envisagée,
  • Le personnel d’encadrement technique,
  • Des membres de la direction ou de la ligne hiérarchique,
  • Un/des « préventeur (s)». Médecin du travail, infirmier(ère) du travail, ergonome.

Ce groupe de personnes devra

  • évaluer la situation de travail,
  • relever les problèmes et les analyser,
  • élaborer et mettre en place des solutions et en assurer un suivi.

Ses principaux objectifs seront de/d’ :

  • Éliminer la nécessité de réaliser des tâches de manutention (intenses, répétitives et contraignantes) autant que possible;
  • Évaluer les risques pour les tâches de manutention qui ne peuvent être éliminées,
  • Réduire les risques associés aux tâches de manutention,
  • Veiller à ce que la mise en place de solutions ne soit pas à l’origine d’autres risques.

Le groupe de travail devra établir des priorités dans les actions à mettre en place avec une urgence accordée aux facteurs à l’origine d’un risque important.

Intéressé ? Contactez votre service de médecine du travail, il pourra vous aidez dans la mise en place et la réalisation de la démarche de prévention.

Les méthodes d’évaluation des risques

Il existe sur internet de nombreuses méthodes diversifiées d’évaluation des risques de lésions. Présentées sous différentes formes, elles sont plus ou moins complexes à utiliser. Elles doivent être choisies en fonction de la situation, mais aussi des capacités de votre organisation à les maîtriser.

Trois d’entre elles vous sont présentées ci-après :

Le code australien - « Manual Handling NOHSC »

Par le biais de cet outil, l’évaluation des risques est réalisée de manière globale en 3 étapes : l’identification des facteurs de risque, l’évaluation du risque, l’élaboration de mesure d’amélioration.

Les réponses (de type « oui » ou « non ») à 18 énoncés/affirmations permettent l’identification du risque. Ces affirmations couvrent les aspects suivants : postures et gestuelle, tâche et objet, environnement de travail et facteurs individuels.

Le langage (en anglais) utilisé est clair et simple et de nombreuses illustrations de la gestuelle et postures sont présentes. Des situations « à faire » en opposition à « à ne pas faire » sont démontrées. Une liste d’identification vierge est présente en annexe.

Consultez le site australien http://safeworkaustralia.gov.au/

«Fiche d’Identification des Facteurs de Risque pour la Manutention» FIFARIM

Cet outil présente 3 chapitres de complexité différente :

  1. Les informations sur les risques encourus dans le cadre de la manutention manuelle (et leurs raisons).
  2. L’outil d’analyse proprement dit comprenant un repérage des sources de danger, une évaluation des risques (fiche FIFARIM), une estimation des risques. Des réponses (en terme de fréquence : rarement – souvent) concernant 26 aspects de la situation de travail permettent l’évaluation du risque.
  3. La stratégie de prévention : marche à suivre pour supprimer / réduire les facteurs de risque identifiés et déterminer les priorités des moyens de prévention.

L’outil disponible en français et en néerlandais est simple et agréable. Son utilisation dans un cadre de prévention doit absolument être centrée sur les raisons des problèmes et les moyens de les éviter. Une Fiche d’Identification des Facteurs de Risque pour la Manutention vierge est présente en annexe.

Télécharger ou commander le « Guide pour évaluer et prévenir les risques liés aux manutentions manuelles ».

Télécharger ou commander la Fiche d’identification des facteurs de risque liés à la manutention (FIFARIM).

« La manutention – guide d’ergonomie » (Com. Santé Sécu. Indemn. Acc. Trav. – Nouveau Brunwick)

Ce document comprend une liste de contrôle en 15 points nécessitant de répondre par « oui / non / non disponible ». Toute réponse négative indique une contrainte ou met en évidence une situation inadéquate d’un point de vue manutention. La liste aborde les domaines suivants : masse de l’objet, posture, fréquence et durée, caractéristiques de l’objet et du manutentionnaire et l’environnement. Une prise de connaissance de l’ensemble du document avant de commencer à utiliser la liste de contrôle est souhaitable.

À partir des éléments recueillis par la liste de contrôle, le document propose des pistes de solutions possibles et fournit des explications.

Une liste de contrôle vierge est annexée au document. Cet outil est disponible en anglais et en français.

Pour télécharger le document : http://www.travailsecuritairenb.ca/publications_f.asp allez dans –toutes les publications– et sélectionnez : Guide d’ergonomie – la manutention 1999-09-01